RÉSISTANCE


Je voudrais vous parler de la « résistance » et de ce qu’elle implique au niveau de votre corps. Votre corps est composé d’un ensemble de codifications que vous focalisez à la naissance, qui sont le fruit de l’itinéraire éterversel qui est le vôtre, de la gradation de conscience dans laquelle vous êtes placés, du type d’expérimentation que vous avez opté ainsi que de la tessiture de l’espace-temps dans lequel vous avez décidé de choisir cette expérimentation.

Autant dire que la définition de votre trajectoire de conscience dans l’Ici et Maintenant est extrêmement précise, et que votre corps dispose des énergies nécessaires pour accomplir cela. Ces énergies sont à votre libre disposition, car la caractéristique de l’Espace-Temps Thot dans lequel vous êtes focalisés est la libre détermination des choix et des moyens par lesquels vous accomplissez ce programme.

Il est néanmoins important de constater que vous appliquez rarement cette trajectoire avec facilité, mais que vous disposez d’une curieuse faculté qui vous entraîne à choisir les voies annexes de développement, alors que la « ligne de moindre résistance », c’est-à-dire la pleine application de vos codes et des aspirations naturelles qui en découlent, vous permettrait d’accomplir votre programme dans l’amour, l’harmonie, le bonheur et surtout le confort de votre corps.

Or, nous assistons notoirement, dans la plupart des cas, à un vieillissement prématuré de votre corps par le simple jeu de l’échauffement de vos plans vibratoires liés à une déviation de votre trajectoire naturelle.

Imaginez un engin spatial véhiculé par une énergie mécanique entrant dans votre atmosphère. C’est d’ailleurs le cas de vos fusées, alors que le mouvement naturel d’introduction dans votre espace-temps devrait être cinétique. Vous connaissez l’échauffement qui se produit du fait du frottement de ce véhicule contre votre atmosphère. Il en est presque pareil de votre corps se confrontant aux milliers de décisions que vous posez journellement, et qui vous empêchent de poursuivre votre trajectoire dans la fluidité.

Ignorez-vous que vous êtes des êtres d’éternité ? Ignorez-vous que le Temps n’a aucune prise sur vous car vous êtes son propre créateur ? Ignorez-vous que l’appartenance à un espace-temps ne vous ôte pas de la possibilité de vivre dans tous les temps en simultané ? Ignorez-vous que votre expérience de conscience n’est que la somme de toutes vos actions simultanées dans tous les temps simultanés ?

Alors à quoi peut bien vous servir ce mécanisme de résistance qui ne fait qu’abréger la durée de votre expérimentation dans ce corps en l’usant prématurément ?

Nous savons, bien évidemment que de nombreuses races galactiques sont venues sur votre Terre pour expérimenter la richesse sensitive de la souffrance. Nous savons que la surcharge de cette masse expériencielle vous amène à développer des systèmes de croyance et surtout des zones d’expérimentation qui surchargent vos circuits. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle de nombreux Marcheurs se sont incorporés sur votre planète afin de soulager votre charge.

Néanmoins qu’en est-il de la part qui incombe à la présence de ces êtres et celle qui prévaut de l’acharnement de votre ego à vous retenir hors de votre voie. J’avoue que l’observation de ce mécanisme me laisse perplexe. En effet, c’est comme si vous aviez soudain perdu la mémoire de ce que vous êtes, et surtout la sensation de votre éternité, ce qui est bien évidemment impossible. Alors qu’attendez-vous de ce type d’expérience ? Nous savons aujourd’hui que l’expérience du chaos et de la souffrance matérialisés a été pour beaucoup dans la fulgurance de votre développement et surtout dans la richesse de moyens et solutions que vous avez développés, notamment ces trente dernières de vos années. Pourtant cela est-il vraiment nécessaire ? Est-ce que la charge de souffrance que cela génère dans votre corps en vaut réellement la chandelle ? Permettez-moi de ne pas abonder dans votre sens.

Je reste convaincu pour l’avoir vécu dans des milliards de monde, que la « ligne de moindre résistance » est ce qui procure le plus ultime accomplissement, notamment du fait de l’espace libéré par le simple fait de ne pas mobiliser l’espace-temps dans une production vibratoire saturant et échauffant inutilement les trajectoires que vous constituez.

Je vous demande de réfléchir à cela et surtout d’observer la saturation permanente que révèle votre corps face à ces mécanismes. Alors peut-être pourrez-vous constater qu’il vous suffit « d’écouter » ce que vous dit votre corps et d’orienter vos décisions dans cette direction pour que tout se produise avec miracle.

Publicités

, , , , , , ,

  1. #1 par Frédérique Aucouturier le 19 avril 2017 - 12 h 33 min

    Merci pour vos messages Daniel, je résiste c’est vrai, c’est en effet la façon dont on m’a enseigné à être positionnée. Il faut que je lâche prise. C’est difficile pour quelqu’un qui a l’habitude de résister. Le comprenez-vous ? 😶💖

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :