ORGONITES : SOUFFRANCES DE LA TERRE


Cela fait bien longtemps que je voulais écrire cet article sur les Orgonites. Chaque fois que je passe sur un salon devant un stand présentant ces objets, le rappel se fait dans ma tête.

Aujourd’hui est venu le temps et je souhaite attirer votre attention sur plusieurs éléments de réflexion :

L’Orgonite est un objet fabriqué par l’injection dans une résine de synthèse de fragments de pierres et de métaux précieux ou non. Première observation, qui n’engage que moi. Chaque fois que je me trouve face à un de ces objets, « j’entends » la souffrance de ces fragments de minéraux qui ont été cassés sans respect et sans conscience. Ils sont en souffrance, emprisonnés dans une matière artificielle, définitivement. Placez un humain dans cette situation et vous approcherez de ce que ma sensibilité me transmet. Mais cela me concerne et ce n’est pas le plus grave, même si la question posée est la suivante :

Quel bénéfice peut-on tirer d’un objet qui emprisonne la souffrance en son sein ???
Pour ma part, je ne vois pas comment des fragments de plusieurs minéraux en souffrance peuvent transmettre une quelconque énergie « favorable »(dixit les fabricants de ces objets) !!

Il s’agit de résine de synthèse. Pour illustrer mes propos, voici une anecdote qui m’est personnelle. Il y a vingt ans, interpelé par la prolifération des pierres précieuses de synthèse, je me suis préoccupé d’étudier si les pierres synthétiques (fabriquées en laboratoire pour l’industrie – saphir, rubis, émeraude) pouvaient transmettre une énergie.

Un ami, travaillant dans un de ces labos, m’a alors confié trois barres de ces minéraux pour que je puisse les tester.  J’ai alors constaté, qu’à l’inverse de minéraux naturels, ils ne portaient aucune énergie, ni aucune conscience. A priori, ils ne pouvaient donc pas servir de support énergétique. Poussant l’expérience plus en avant, je me suis dit qu’à partir du moment où il s’agissait de compositions minérales pures et sans défaut, nous pourrions peut-être, en les mettant au contact de minéraux naturels, les « réveiller » par résonance et pouvoir ensuite les utiliser comme pierres de soin. L’idée était intéressante puisqu’ils étaient beaucoup moins chers qu’une émeraude ou un rubis naturel, et surtout pouvaient être produits en quantité, mettant ce support à portée du plus grand nombre. Les premiers résultats furent encourageants puisque nous pûmes constater qu’effectivement, au contact d’une émeraude naturelle, l’émeraude synthétique « enregistrait » l’information. Elle s’animait et émettait des fréquences similaires à celles de l’émeraude naturelle. Malheureusement, après quelques semaines de test, nous fûmes obligés de constater que, progressivement elle « s’éteignait », jusqu’à ce que l’émission disparaisse définitivement. Nous avons donc relégué notre hypothèse au placard.

Je ne vois donc pas comment, a fortiori, on pourrait transmettre une information fiable dans une résine synthétique qui est à des années-lumière, sur le plan vibratoire, d’un fragment de minéral naturel, même en souffrance !!

 

 

Deuxième point, et non des moindres. Le fabricant « programme » par la pensée, une intention d’action (dégagement des pollutions électromagnétiques, rééquilibrage des rythmes de santé, etc). Ce « programmateur » aussi « équilibré » soit-il (et je me garderais bien d’émettre une quelconque appréciation face à des personnes dont la bonne volonté d’apporter du bien-être est évident), n’est qu’un humain. Même s’il a fait un travail de développement personnel sur lui-même et paraît équilibré, il est porteur de son histoire, de ses blessures et de ses propres filtres. Donc, sa programmation est forcément porteuse de ces éléments.

Personnellement, je me garderais bien d’enfiler les « vêtements » d’une autre personne. J’ai bien assez à faire avec les miens. De là à porter un médaillon autour du coup, ou de poser une pyramide sur ma table de salon : NON.

Par ailleurs, les minéraux « souffrants », inclus dans la résine, sont bel et bien les éléments qui supportent et mémorisent la programmation (puisque la résine ne peut le faire). Un minéral à l’état naturel, quel qu’il soit, émet sur le champ quantique, donc dans toutes les directions et tous les espaces-temps, sauf lorsqu’un humain le programme. En le faisant, il limite considérablement son champ d’action en l’orientant dans une direction donnée (dépollution, par exemple), et en utilisant un minéral en souffrance (quels résultats ??).

 

 

Dernier point : le mot « Orgonite » est dérivé d’un nom qu’a donné Wilhelm Reich, chercheur du XXè siècle, à l’énergie universelle ou cosmique. C’était un allemand qui s’est réfugié aux États-Unis à l’avènement du régime nazi.

Ses travaux étaient le prolongement des travaux de Nicolas Tesla, et furent si avancés qu’ils attirèrent l’attention des autorités américaines dans les années cinquante. Il fut condamné à deux ans de prison pour outrage à la cour en 1956, pour avoir affirmer qu’un tribunal civil n’avait pas la compétence de juger une recherche scientifique. Il mourut en prison de crise cardiaque en 1957. Aucune autopsie ne fut pratiquée. Ses travaux furent totalement saisis par le FBI et incinérés à New York.

Je trouve infiniment fallacieux de relier le nom de ce génie à des objets qui n’ont sûrement pas la noblesse et la pertinence des travaux de Wilhelm Reich, et qui trouvent justification de leur nature par la simple reliance aux idées de ce chercheur.

 

 

Enfin, chez certains fabricants, les Orgonites sont de très beaux objets. Comment imaginer que de si belles créations puissent être porteuses d’une énergie aussi déséquilibrée ?

 

Voilà le fruit de mes réflexions. Je suis parfaitement conscient, qu’encore une fois, je soulève une polémique et ne vais pas me faire des amis. Je laisse chacun à ses choix. Je ne fais que partager des ressentis d’un homme vivant depuis quarante ans au sein des minéraux comme j’ai pu le faire, il y a quelques années avec mon article sur le Shungite, et qui en a fait son métier.

Amour et Lumière

Daniel

Publicités

, , , ,

  1. #1 par ROGER le 9 mars 2017 - 17 h 22 min

    Désolé de ne pas être en accord avec ce document. Je ne donnerai qu’un seul exemple. Monsieur Briez parle de souffrance des minéraux. Il faut savoir que le monde minéral est plongé dans un sommeil comateux et qu’ils commencent à s’éveiller que lorsqu’ils sont briser et travaillé. Ils ne possèdent pas de système nerveux et encore moins de plan émotionnel. De très nombreuses références peuvent être citées en provenance de Grands Maîtres. Je pourrai en dire long encore sur tout le texte, mais je préfère m’arrêter ici. Qu’elle est la véritable motivation de monsieur Briez?…. Lorsqu’il parle de radio activité de la Shungite, les tests scientifique démontrent le contraire alors que monsieur Briez ne parle que de ressentis !…..

  2. #3 par Pascale le 27 février 2017 - 22 h 07 min

    Bonsoir,
    Je ne peux qu’être en accord avec cet article au vu de ma propre expérience avec les pierres. Il y a environ 3 ans, j’ai dû mettre les pierres dans des cartons et les entreposer chez mes parents qui sont à environ 15 mn de route de chez moi. Très rapidement, j’ai « entendu » un appel à l’aide de ces pierres. Sur le coup je n’y ai pas prêté attention mais, ça revenait encore et encore. J’ai donc dû me rendre à l’évidence, il s’agissait bien d’elles qui m’appelaient. Je suis retournée chez mes parents et l’appel était de plus en plus fort. Très rapidement, j’ai eu besoin d’aller dans la pièce où elles étaient. J’ai ouvert les cartons et je leur ai demandé pardon de les traiter ainsi. Je leur ai envoyé tout mon amour et laissé les cartons ouverts jusqu’à mon départ. Avant de le faire, je leur ai dit que je ne les abandonnais pas, que c’était juste une période. J’ai ressenti alors une forme de bien-être.
    Voilà, tout ceci pour dire que les pierres parlent, elles ont une énergie particulière, elles sont de véritables êtres vivants. Emprisonnées, elles sont totalement non énergétique, elles sont pour donner une comparaison avec nous en état de dépression.
    Traitons les avec respect.
    Pascale.

  3. #5 par bluemoontoulon le 21 février 2017 - 8 h 06 min

    Pour moi pas de polémique. C’est une belle fumisterie. Un attrape gogo comme il en existe tant. J’en vois sur les stands, vantés tant et plus par des charlots…quand c’est pas accompagné  » d’activateurs » à placer sous, écrit dans une écriture « angélique » reçu en « connexion »…et le pire, c’est que ça s’achete 😀

    • #6 par Daniel Briez BLOG le 1 juin 2017 - 11 h 32 min

      Un domaine aussi nouveau que le nôtre apporte toutes les dérives possibles et imaginables. Merci de votre témoignage.

  4. #7 par Michèle Amiot le 20 février 2017 - 22 h 29 min

    J’ai bien aimé ce texte et je suis en accord avec vos propos. Les pierres sont vivantes et ne méritent pas qu’on les enferme. J’aime beaucoup la façon dont vous abordez notre relation avec les pierres et minéraux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :