LA PERCEPTION DE L’EXISTENCE NE REPOSE PAS SUR DES CROYANCES


L’ensemble des questions existentielles que vous pouvez vous poser ne peut trouver réponse sur un champ de réalité reposant sur des croyances erronées. Ainsi en est-il d’un être qui pense percevoir le sens de ce qu’il est et de ce qu’il doit faire, mais qui se trouve confronté à une impossibilité matérielle de réaliser ce qu’il porte, sans comprendre le sens de cette impossibilité.
Vous avez donc à abandonner la perception et la croyance que vous avez de l’âme. L’âme n’est pas cette version mentale et « éternelle » de votre ego sur laquelle vous avez basé votre croyance en l’éternité. Il n’existe pas dans l’univers de construction énergétique de cet ordre. En d’autres termes, l’âme telle que vous la concevez n’existe pas. Partant de là, l’ensemble des perceptions et des croyances reposant sur l’âme ne sont que constructions purement mentales. Il ne faut pas chercher plus loin la raison de votre impossibilité à appréhender votre atemporalité et votre éternité. Or, tant que vous ne sortez pas de votre temporalité, vous ne pouvez percevoir la tessiture de la Conscience, et donc ne pouvez ajuster votre parcours d’expérimentation aux besoins des perceptions de votre conscience.

Je sais qu’il est extrêmement difficile pour vous de comprendre ces phrases. Pourtant, vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous vous trouviez dans l’impossibilité de localiser physiquement votre âme ? Pourquoi également éprouviez-vous parfois la sensation d’être plusieurs corps à la fois, placés en différents temps ou différents lieux ? La réponse se situe dans ce mode de perception.

L’adjonction d’un « cinamum* » temporel permet à votre structure d’appréhender ce qu’elle est. L’abandon des croyances nécessite une grande fluidité. Vous pouvez partir du principe que vous ne comprenez rien à ce qui vous définit et vous entoure, et que toute tentative allant dans le sens d’une définition de votre environnement et des systèmes qui vous régissent, est, par définition, vouée à l’échec, car reposant sur l’émanation de sensations et de perceptions d’un système (vous) perçu à partir d’une base erronée. Quelle peut-être la solution ?

Simplement vous contenter de vivre votre réalité spatio-temporelle, sans tenter de la définir, mais en répondant positivement aux stimuli de toutes sortes que vous adresse l’univers. La création d’espace-temps qui en résultera vous permettra alors de retrouver un nouveau mode de perception établissant un lien entre votre réalité spatio-temporelle et la Conscience manifestant une expérience à travers vous.

 

* cinamum : structure temporelle reposant sur un fractionnement de l’espace-temps permettant d’établir un focal entre la perception atemporelle d’un système et sa matérialisation dans un espace-temps défini.

Publicités

, , , , , , , ,

  1. #1 par Aucouturier Frédérique le 1 février 2017 - 23 h 58 min

    Merci pour vos courriers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :