VOULOIR


Je voudrais maintenant vous parler du « vouloir ». Vous faites trop l’amalgame entre le désir profond de progresser qui est inhérent à chaque conscience, et les buts ou objectifs que vous vous donnez à atteindre, qui altèrent votre perception du Temps et de l’Espace. Il est indéniable que vous avez quelque chose à faire. Il est aussi indéniable que vous ne savez pas ce que vous avez à faire. Il est encore plus indéniable que le seul moyen dont vous disposez pour cheminer sur cette trajectoire est de vivre l’Instant, dans la pleine acceptation de ses déséquilibres, sans chercher à incurver votre trajectoire dans le sens d’une idée que vous avez de vous-même.

Alors que cherchez-vous à faire ?
Tambouriner sur le poitrail de votre ego comme un gorille en mal de femelles, ou attendre que l’amour que vous portez vous adresse un signe de vie dans l’émanation de l’extrême sensibilité que vous êtes, mais que vous reniez à chaque instant ?

Il est temps pour voir d’abandonner votre vouloir. Il est temps pour vous de décider de manifester ce plein amour envers toutes choses et de cesser d’attiser l’impatience de votre ego en mal de reconnaissance.

Tout le rapport de l’homme et de la femme sur votre planète est régi par ce déséquilibre. Lorsque vous faites l’amour, il vous appartient de découvrir la magie de chaque instant. Vous ne pouvez pas faire passer l’amour au trapèze de vos stéréotypes ou de vos fantasmes. Vos désirs de domination ne peuvent trouver leur manifestation dans ce jeu des corps entre l’homme et la femme.

N’avez-vous pas encore compris que l’Homme et la Femme sont la représentation unilatérale et cosmique de votre Unité. Comment pouvez-vous imaginer pouvoir dominer l’Unité, comme s’il existait une hiérarchie dans l’Unité, comme si le plus ou le moins avaient un quelconque sens !

Ne voyez-vous pas la souffrance que vous vous créez par le simple refus d’être là, Ici et Maintenant ?
Car lorsque vous vous laissez prendre par un besoin de reconnaissance ou un désir de domination vis à vis de votre partenaire, vous niez la puissance de l’Instant.

Alors qu’en est-il de vous ? Qu’en est-il de votre intégration ? Qu’en est-il du respect de vous-même et de l’Autre ?

De grâce, retrouvez la présence de votre bonheur, la puissance de votre intégrité et la magie de la puissance de l’Instant. L’absence de vouloir est la clé de ce positionnement.

Publicités

, , , , , , , , , , ,

  1. #1 par Etienne Pluvinage le 24 novembre 2016 - 13 h 48 min

    Merci pour ce rappel si important et très bien formulé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :