PIERRE DU MOIS DE JUIN 2016 – LA CHRYSOPRASE


LA PIERRE DU MOIS DE JUIN 2016 - LA CHRYSOPRASE

LA PIERRE DU MOIS DE JUIN 2016 – LA CHRYSOPRASE

LA CHRYSOPRASE : L’ouverture à la nouveauté

Le Printemps arrive enfin, malheureusement avec son lot d’intempéries. A ce titre, au regard de la situation climatique de cette semaine, je souhaiterais partager certaines réflexions. Nous savons tous, depuis quelques années, et ce sentiment se renforce grandement depuis Janvier, que le modèle de société consumériste dans laquelle nous avons grandi, qui semblait le modèle idéal dans les années 70/80 , s’avère aujourd’hui totalement inadapté aux réels besoins de nos sociétés.

Aussi, par petites touches, à des moments inattendus de l’année, la Nature nous rappelle à l’ordre, et nous permet de prendre conscience de la précarité de notre situation. Une éruption solaire plus forte que les autres pourrait anéantir tout le système électrique de la planète, nous renvoyant sur le plan technologique au Moyen-Age. Il suffit d’un groupe de pression de quelques centaines de personnes, non-représentatives de l’ensemble de la population, pour empêcher une nation de se déplacer et de travailler. Le bétonnage des villes réduit l’absorption des pluies sur le territoire et provoque des inondations là où il n’en y a jamais eu. Arrêtons de marcher sur la tête !

En fait, tout nous ramène, par des micro-événements quotidiens, à la précarité de notre survie sur la planète. Si nous ne prenons pas correctement la mesure de cette accumulation d’avertissements que nous donne la planète, nous pourrions bien disparaître beaucoup plus tôt que nous le pensions.

Formes libres de CHRYSOPRASE, photo ®Cristaux et Santé, 2016

Formes libres de CHRYSOPRASE, photo ®Cristaux et Santé, 2016

Le seul moyen dont vous disposez actuellement pour changer de perspectives et sortir de cette morosité intérieure ambiante, renforcer la connexion avec vous-même et innover, est de trouver de nouvelles solutions. La vie ne vous demande pas de devenir les inventeurs du siècle. La planète vous demande simplement de réfléchir tranquillement à une meilleure cohérence entre vos modes d’action, vos modes de pensée et la façon dont vous matérialisez votre vie.

Si chacun s’interroge, sans catastrophisme, dans une simple remise en question de son mode de vie et la mise en place du simple « bon sens », il est certain qu’un vrai mouvement collectif s’initiera. Il est déjà en mouvement depuis quelques années. Il n’est pas nécessaire de faire la révolution. Simplement agir d’une façon cohérente sans se faire des « films ».

Tout va bien ! Notre société est en profonde mutation. Les acquis du passé n’existent plus économiquement parlant. S’y raccrocher n’est que la projection d’une peur de manquer qui est légitime et la projection d’idées surannées. Mais cela ne sert à rien ! Les « trente glorieuses » sont définitivement derrière nous et ne reviendront jamais.

Tout cela pour dire, qu’à notre échelle individuelle, chacun d’entre nous doit se fixer une « ligne de conduite vertueuse et responsable » qu’il a à tenir sans se préoccuper de l’opinion des autres même si elle dérange, même si l’ambiance générale est morose. Nous avons la chance de vivre dans un pays ultra-privilégié. Soyons conscients de ce fait et ne râlons pas pour des choses futiles.

A ce titre, je souhaiterais témoigner de mon dernier voyage à l’étranger. Je suis allé la semaine dernière à Madagascar pour rencontrer certains de mes fournisseurs. C’est un des pays les plus pauvres du monde. Non pas parce qu’il ne possède rien (c’est un des pays les plus riches sur le plan des ressources naturelles). La raison de cette pauvreté est la corruption, c’est-à-dire l’accaparement des richesses du pays par quelques centaines d’individus (cela ne vous rappelle rien !). Il en résulte un SMIC à 80€ par mois. L’absence totale de système de santé. Un de nos lapidaires m’a raconté que sa belle-sœur était décédée, suite à l’infection d’une dent qu’elle avait tenté de s’arracher avec un couteau, faute de dentiste et d’argent pour le payer (elle a laissé trois enfants en bas âge). Pas de système de retraite (comment font les anciens pour survivre ?). Pas d’écoles car pas d’argent pour payer les instituteurs, etc… Et pourtant, les malgaches ont toujours le sourire. Rien n’est grave (ils n’ont jamais connu autre chose et notre système de vie leur semble être de la science-fiction).

Pourrions-nous enfin prendre la mesure du privilège que nous possédons de vivre dans un pays ayant un système de santé gratuit, un système d’enseignement gratuit, une retraite pour les anciens, de quoi se nourrir, se loger, etc. La prochaine fois que vous serez tentés de râler pour des « petites » choses, pensez à tout cela !

Fi de ces réflexions philosophiques, revenons à la Pierre du Mois qui nous intéresse présentement.

Formes libres de CHRYSOPRASE, photo ®Cristaux et Santé, 2016

Formes libres de CHRYSOPRASE, photo ®Cristaux et Santé, 2016

Dans l’état actuel des énergies, nous avons donc besoin d’une pierre qui nous détende (pour le stress ambiant), d’une pierre qui nous connecte à de nouveaux horizons, d’une pierre qui nous permettent de concevoir de nouvelles méthodes et qui nous donne suffisamment d’espace intérieur pour avoir la place de les concevoir.

Et nous avons une pierre magnifique qui répond à l’ensemble de ces critères : la Chrysoprase.

En tout premier lieu, la Chrysoprase nous ouvre de nouvelles portes que je qualifierai « d’extra-planétaires ». Donc de nouvelles pistes de réflexions. Elle nous donne ainsi des espaces de respiration et d’inspiration. La légèreté et la douceur est ce qui caractérise le plus son action. Son énergie est enivrante, comme si vous respiriez de l’oxygène en bouteille.

La Chrysoprase est tellement différente des autres pierres qu’elle nous confronte à l’inconnu, non pas dans des états de stress, mais par l’ouverture que procure la tranquillité. Elle permet l’accès à un espace intérieur inconnu, mais présent. Il ne s’agit pas de s’évader, mais bien d’être présent dans une nouvelle perception tranquille des choses. La perméabilité qu’elle crée vous permettra d’accéder à de nouveaux modes de captation des informations. Pour ceux qui « canalisent » déjà, elle affinera les connexions. Enfin, elle constitue un excellent garde-fou à la mentalisation, et vous permet d’éviter de basculer dans des illusions mentales, notamment lorsque vous vous connectez à d’autres plans. Elle ne se « mentalise » pas.

La Pierre du mois me semble parfaitement adéquate pour entrer dans de nouveaux champs, sans se laisser embarquer par le « chant des sirènes ».

Amour et Lumière

Daniel

Formes libres de CHRYSOPRASE, photo ®Cristaux et Santé, 2016

Formes libres de CHRYSOPRASE, photo ®Cristaux et Santé, 2016

Conseils d’utilisation :

Munissez-vous d’une Chrysoprase polie de 300 à 600 gr. Prenez-la en main aussi souvent que possible, notamment lorsque vous vous sentez « sous pression ». Le soir, lorsque vous rentrez chez vous, avant de vous endormir, prenez un temps de relaxation, et laisser venir à vous les idées. Elles seront nouvelles ou pas. Mais ce moment vous permettra de vous détendre et de mieux respirer. Faites cela aussi souvent que possible.

Vous pouvez aussi dormir avec. Votre sommeil sera plus réparateur. Et surtout, n’ayez pas peur des idées qui vous viennent dans la tête.

Retrouvez la pierre du mois de Juin 2016 : la CHRYSOPRASE sur www.cristaux-sante.com

Retrouvez la pierre du mois de Juin 2016 : la CHRYSOPRASE sur www.cristaux-sante.com

Actualités du mois

L’été arrive. Nous serons à Sarlat durant toute cette période. Je voudrais remercier de leur intérêt et de leur soutien toutes les personnes que nous avons rencontrées, moi et mon équipe, durant cette longue période de salons. Et surtout, je remercie mon équipe pour tous les efforts qu’ils ont accomplis pour répondre au mieux au développement de l’intérêt toujours plus croissant vis-à-vis des minéraux.

Les cycles de formation se poursuivront durant tout l’été. Pour tous renseignements, contactez le 06 42 82 26 02.

A bientôt

Daniel

 

 

Publicités

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

  1. #1 par Mathieu le 11 juin 2016 - 16 h 48 min

    Bonjour Daniel, merci pour ces magnifiques articles.
    Je comprends tout à fait votre exemple du Madagascar. Cependant je ne suis pas d’accord avec votre affirmation « un système de santé gratuit, un système d’enseignement gratuit ». Pourrions-nous en discuter ?
    Cordialement.

    • #2 par Daniel Briez BLOG le 13 février 2017 - 10 h 33 min

      Bonjour. Jusqu’à preuve du contraire, notre système d’enseignement jusqu’à la fin de l’enseignement secondaire est gratuit et notre système de santé est pris en charge par la sécurité sociale. Et si au lieu de « râler » pour tout et rien (syndrome bien français) nous regardions avec appréciation le confort que nous vivons en regard d’autres pays moins favorisés !!
      Merci de votre réaction.
      Daniel

  2. #3 par danièle forini le 8 juin 2016 - 19 h 43 min

    Merci, votre site est plus que génial… merci du partage que vous nous faites.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :