L’APATITE, Pierre de l’Intemporel


L’Apatite contient de l’eau dans sa structure chimique. Elle réagit de manière similaire à l’eau comme les Pierre de Lune, Opale, Turquoise, Labradorite, etc., qui sont toutes extrêmement sensibles à l’hydrométrie, et nécessitent une attention particulière lors de l’exposition à toute source de chaleur et à toute élévation de température.

L’Apatite constitue la partie essentielle qui maintient en fonctionnement une glande endocrine encore mal connue de la science : l’épiphyse. L’imagerie par résonance magnétique montre que l’Apatite comporte un véritable « buisson » de cristaux occupant les 2/3 du centre de l’épiphyse.

Deux parties dans cet article : une scientifique, l’autre énergétique, les deux se rejoignant pour donner une piste de réflexion complètement novatrice et révolutionnaire sur la teneur de nos comportements de vie.

 

L’Apatite et la science

La science ne s’est intéressée que tardivement aux fonctions de l’épiphyse, privilégiant des études sur d’autres glandes endocrines qui lui semblaient plus importantes. On doit une grande partie des découvertes de ces dernières années sur l’épiphyse à un brésilien, le neurochirurgien Sergio Felipe de Oliveira. Il a notamment mis en évidence l’action de conversion de la lumière en impulsions électromagnétiques par l’épiphyse, ayant pour effet la production d’éléments biochimiques et hormonaux.

 

La vision médicale de l’épiphyse antérieurement :

L’épiphyse était considérée comme une glande secondaire, mais néanmoins importante, agissant sur les premières années de la vie et se sclérosant ensuite, jusqu’à ne plus avoir aucune utilité, une fois la croissance et la puberté terminée (méfions-nous des 80% du génome humain qui est dit « résiduel », ou de ces 90% du cerveau qui ne sert à rien !!).

Sa première fonction est la production d’hormones de croissance. Les cristaux d’Apatite contenus dans l’épiphyse réceptionnent la lumière solaire et cosmique, et la convertissent en impulsions biochimiques et hormonales. Ces informations activent intensément la production des hormones de croissance de 0 à 2 ans, puis de nouveau au moment de la puberté jusqu’à l’âge adulte créant ainsi les fonctions de la sexualité et la capacité de reproduction.

Par ailleurs, elle détient une fonction de régulation des cycles circadiens (régulation du sommeil) qui permet de construire les biorythmes. Elle est responsable de la synthèse nocturne d’une neuro-hormone, la mélatonine, à partir de la sérotonine. Une désynchronisation des rythmes circadiens peut être la source de troubles immunitaires, cardiovasculaires et de problèmes de mémoire. La mélatonine est l’hormone anti-stress par excellence et joue un rôle de protection de l’ADN et dans le système immunitaire et la régulation de la pression artérielle.

Ancienne croyance médicale : n’ayant plus de réelle utilité (??), elle se sclérose lentement sous l’action du vieillissement cellulaire, se calcifiant et perdant ainsi toute utilité (!!). Pourtant, il était parfois constaté certaines anomalies chez des personnes âgées, voire très âgées qui gardaient leur épiphyse en fonction jusqu’à leur décès. Évidemment comme elle se sclérosait, il était logique que les personnes âgées constatent que leur temps de sommeil se modifiait (insomnie des personnes âgées) !!

 

Les récentes découvertes :

En 1988, Vaul Heart découvre que l’épiphyse est un organe sensoriel qui convertit l’onde magnétique en neurochimie. Le neurochirurgien brésilien Sergio Felipe de Oliveira met en évidence la présence d’un noyau de cristaux d’Apatite au cœur de l’épiphyse et leur action sur le plan neurochimique. Il met en évidence le mode de détérioration par calcification de l’Apatite (par imagerie à résonance magnétique). Apparition d’anneaux concentriques de calcification (calcium) autour des cristaux d’Apatite, aboutissant à une sclérose des cristaux jusqu’à destruction de leur fonction. Côté aléatoire de ce vieillissement sans fondement métabolique, hormis un lien entre cette calcification des cristaux d’Apatite et l’augmentation des déficits en calcium de la masse osseuse et dentaire. Et surtout un lien direct entre ce processus et la qualité de la fluidité des liquides du corps (microcirculation du sang et de la lymphe). La lymphe circule dans le tissu interstitiel cellulaire et possède la fonction d’évacuer les déchets produits par l’activité cellulaire, et d’apporter des nutriments et des antioxydants à la cellule. Le ralentissement de la circulation de la lymphe dans le corps provoque une augmentation de la cristallisation de l’acide urique qui n’est plus correctement évacué, ayant pour conséquence :

  • mauvaise irrigation du corps,

  • mauvaise élimination des déchets cellulaires,

  • ralentissement des flux, entrainant dépôts et les maladies qui en découlent :

    • dégradation de la qualité de la peau (rides, déshydratation, vieillissement prématuré de la peau, mauvais renouvellement cellulaire), entrainant démangeaisons, eczémas, psoriasis.

    • hyperacidité entrainant problèmes hépatiques, d’assimilation et de transit intestinal (constipation, diarrhée) pouvant dégénérer en détérioration du foie et du pancréas

    • dégradation des cartilages (tendinite, usure prématurée des disques lombaires et lombalgie, arthrose, arthrite, goutte, sciatique),

    • mauvaise irrigation des systèmes musculaires entrainant douleurs musculaires, crampes, dans un premier temps, mais pouvant dégénérer en fibromyalgie, sclérose en plaque, etc.,

    • accélération de la création de dépôts dans le système veineux, hépatique ou rénal (calculs rénaux ou biliaires, dégradation du système rénal, maladies cardio-vasculaires, thrombose, AVC, etc.).

 

En d’autres termes, cela signifie probablement qu’une grande partie des plus importants facteurs de maladie de notre époque reposent sur la qualité d’irrigation de ces minuscules cristaux d’Apatite que nous avons dans une glande endocrine grosse comme une petite noix entre les deux hémisphères de notre cerveau… …

Pour résumer, l’épiphyse agit donc :

  • sur la circulation de rythmes circadiens (veille/sommeil)

  • sur la croissance

  • sur la régulation de la sexualité et des cycles de reproduction

  • sur la fertilité

  • sur le stress (mélatonine et sérotonine)

  • sur la qualité d’élimination des déchets cellulaires par la vitesse de circulation de la lymphe dans le corps

  • sur la pression sanguine.

Nous pouvons observer que la plupart des causes de pathologies touchant l’humain sont contenues dans cette énumération.

 

 

L’Apatite et l’énergétique

En énergétique, l’eau est liée à la circulation émotionnelle. En d’autres termes, si l’émotion circule normalement, l’eau du corps circule librement. S’il est mis en place des systèmes ou des croyances entrainant le contrôle ou la gestion (c’est la même chose) émotionnelle, la circulation de l’eau dans le corps se dégrade.

Il y a une vingtaine d’années, suite à une tendinite récurrente sur le coude gauche, j’ai eu l’intuition de prendre un galet d’Apatite verte et de masser la zone douloureuse. J’ai alors observé que ce minéral possédait une action antalgique, pas aussi forte qu’un apport chimique, mais suffisamment significatif pour faire disparaitre la douleur en deux ou trois jours. Nous avons, par la suite, expérimenté son action sur le plan des douleurs articulaires avec un résultat suffisamment significatif, néanmoins dépendant de la date d’apparition des premiers symptômes.

Nous avons alors fait le rapprochement entre le profil énergétique de ces observations et le profil émotionnel de ces personnes et avons conclu que ces symptômes étaient directement liés à la mise en place et à la force d’un système de contrôle émotionnel et mental sur une longue durée, raison pour laquelle ces difficultés semblaient liées à l’âge de l’individu. Ces dernières années, l’âge de déclenchement de ces symptômes s’est considérablement rajeuni (dernière observation en date d’un cas de fibromyalgie : une jeune femme de 20 ans).

Dans le même temps, nous avons observé que l’Apatite utilisée sur plusieurs semaines, notamment durant le sommeil, chez des personnes libérant le contrôle émotionnel et mental, avait pour conséquence l’observation d’un recul des symptômes douloureux.

 

Conclusion

Ces observations et les découvertes scientifiques récentes me permettent d’émettre une hypothèse audacieuse (fruit d’une conviction profonde de ma part).

Et si le contrôle émotionnel et mental sur lesquels notre société nous a formaté depuis l’enfance, produisait lentement un ralentissement de la circulation des fluides de notre corps, qui lentement produirait, à terme, une calcification des cristaux d’Apatite de l’épiphyse, accélérant un vieillissement prématuré des cellules, avançant ainsi le passage final de la mort ?…

En d’autres termes, et si le contrôle émotionnel nous tuait ?…

La seule certitude qui est démontrée dans ce mécanisme, c’est que lorsqu’on laisse un Feldspath à l’air libre sans l’immerger dans l’eau régulièrement, il se dessèche, et la pierre meurt. Chacun a pu observer cela avec une Opale, une Labradorite, ou une Apatite. Je ne vois pas ce qui empêcherait les cristaux d’Apatite de notre cerveau d’en faire autant lorsque notre microcirculation sanguine ou lymphatique se détériore sous l’emprise de notre contrôle émotionnel et de nos fonctions analytiques.

Nous sommes donc là probablement sur l’hypothèse la plus importante de notre siècle concernant le rajeunissement et l’anti-âge. Pourtant, nul besoin de crèmes sophistiquées mais simplement d’une pierre dans son lit qui permettra à tout un chacun de prendre conscience des mécanismes de contrôle émotionnel et mental sous l’action vibratoire de ce minéral et de rééduquer ainsi ses comportements. Un dernier point : une Apatite déshydratée se régénère lorsqu’on l’immerge dans l’eau. N’en serait-il pas de même pour celles de notre cerveau…

 

L’Apatite, Pierre de l’Intemporel

L’Apatite est l’organe de traitement de la Lumière dans notre corps. La Lumière est le seul élément hors temps et hors espace. En d’autres termes, elle est indépendante de notre croyance en l’espace-temps linéaire. Elle est donc la seule source d’énergie qui nous ramène sans cesse à l’intemporalité donc à l’immortalité.

Publicités

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

  1. #1 par Lise Duchesne le 9 avril 2016 - 17 h 07 min

    j’aime cette pierre j’en ai des bleues et une verte.

  2. #2 par Frédérique Aucouturier le 21 mars 2016 - 16 h 35 min

    Merci pour ces précieuses informations.

  3. #3 par Diane lemieux le 21 mars 2016 - 16 h 07 min

    CHALEUREUX MERCIS du Québec, cher Daniel pour cette information si précieuse en ces temps de grands changements pour ne pas écrire,,,tribulations,,,l’espoir est là — la certitude vibre en moi que tout sera pour « lemieux » bientôt très bientôt —- Diane Lemieux, Ville de saint-Hyacinthe, Québec

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :