LA SAGRADA FAMILIA, ELLIPSE DIVINE


LA SAGRADA FAMILIA, ELLIPSE DIVINE

Je voudrais aujourd’hui vous parler d’une expérience très particulière que j’ai vécu la semaine dernière à Barcelone (Espagne). En visite pour voir des fournisseurs de minéraux, Serge, mon frère me propose de visiter la Sagrada Familia, Cathédrale construite par Gaudi. Je connaissais de nom cet architecte et cette réalisation. Pour moi, ce monument s’assimilait plus à l’œuvre d’un magistral illuminé et je l’imaginait comme un modèle de même nature et plus imposant que ce qu’avait bâti le Facteur Cheval en France.

A la descente du taxi nous ayant conduit de l’hôtel où nous étions à la Sagrada Familia, je me retrouvais, samedi matin, debout sur le trottoir d’en face, littéralement tétanisé par la fréquence vibratoire de ce lieu et son énergie. Je compris instantanément que j’allais vivre un des moments inoubliables qui sont fondateurs de la vie et des bases de ma conscience.

Il me fallut plusieurs minutes avant que je puisse traverser le boulevard pour me diriger vers la Cathédrale. Heureusement, il était nécessaire d’en faire le tour pour accéder aux guichets d’entrée, ce qui me donnât le temps de commencer à « digérer » cette énergie. Malgré l’heure matinale, il y avait déjà beaucoup de monde, beaucoup de bruit et j’appréhendais un peu ce niveau sonore autour de moi.

Nous pénétrâmes dans l’entrée latérale de la Cathédrale, et je restais figé sur place. L’extérieur était puissant dans son émanation. L’intérieur était tout autre, il était apaisant, totalement transformateur, fondamentalement mutant, et d’une douce puissance infiniment supérieure à ce que j’avais pu sentir dehors.

A partir de ce paragraphe, je vais vous exprimer l’analyse énergétique que j’ai pu faire de ce lieu.

En tout premier lieu, ayant voyagé dans de nombreux pays du monde, à la rencontre des lieux magiques, ou réputés tels, je peux certifié qu’il existe seulement deux endroits où la fréquence rencontrée dans la Sagrada Familia est équivalente :

– l’intérieur de certaines pyramides en Egypte, sur le plateau de Gyzeh

– la Sagrada Familia.

Le « sas d’entrée » (l’entrée des visiteurs) déprogramme les codes parasitaires du visiteur, notamment ceux qui bloquent les systèmes de croyance et exacerbent le fonctionnement du mental. Le simple passage, durant quelques minutes, dans cette entrée est suffisante pour cela. Pour le moins, pour dissoudre les premières couches de cristallisation et ouvrir le visiteur à d’autres codes.

La nef principale constitue le coeur du dispositif. La forme de ses voûtes, le degré d’élévation de ses piliers, la lumière qui y est extraordinairement architecturée, le moindre des détails de la décoration, portent un sens et sont en reliance avec un monde d’où la race humanoïde est probablement issue. Tel est, en tous cas, mon ressenti personnel. C’est pour moi la premier exemple d’architecture stellaire, réalisée sur cette planète, que je rencontre. Et ce fut un privilège pour moi.

Vient ensuite, pour ceux qui sentent de le faire, la montée dans une des flèches les plus hautes de la Cathédrale. La montée se fait très rapidement, par six personnes (6?), au moyen d’un ascenseur. Lors de la montée, on ne prête pas forcément attention à ce qui se passe dans le corps, mais la vision est rapidement vertigineuse. En arrivant en haut, on se trouve étourdi par l’altitude à laquelle on se trouve.

Puis commence la descente. La descente se fait normalement par les escaliers (plusieurs centaines de marches). Et là, se passe une expérience extraordinaire. L’escalier est en forme de spirale extrêmement étroite. L’escalier est étroit mais ne donne pas une sensation d’oppression. Par contre, moi qui suis assez carré, mes épaules touchaient pratiquement les deux murs sur la première section de la descente.

Puis nous passons dans une deuxième section, dans laquelle nous ne pouvons pas tomber, mais dont nous voyons le bas, par l’ellipse centrale. Lorsque nous entrons dans la deuxième section, le sens de l’ellipse de la première section s’inverse. Nous tournons alors dans l’autre sens.

Puis vient une troisième section, un peu plus large, mais en tous points similaires à la deuxième. La troisième section a une ellipse qui s’inverse encore par rapport à la précédente.

Lorsqu’on arrive enfin à la dernière marche, on débouche à quelques mètres du « sas d’entrée ». Nos jambes étaient complètement « flageolantes », sans aucun rapport avec un quelconque exercice physique. Nous sentions que nous avions fondamentalement changé quelque chose dans notre corps.

En fait, cette triple spirale déprogramme l’ADN du corps construit sur deux brins et reprogramme le corps sur un ADN en trois brins, mécanisme d’introduction au retour à « l’homme stellaire » qui possédait à l’origine douze brins.

Nous pouvons témoigner que nous avons eu mal aux mollets les trois jours suivants, phénomène analogue à celui que nous avions vécu lors de l’ascension et de la descente du Mont Moïse au Sinaï en mai dernier.

La dernière station se pose naturellement dans la nef principale. Il n’y a pas de mots pour décrire la sensation que donne la réinscription de codes stellaires que nous connaissons depuis toute éternité, mais dont nous avons oublié la sensation de leur présence dans nos corps. Douceur, Lumière, Tendresse, Paix, Ouverture, Fraternité, Partage, peu de mots sont assez subtils pour retranscrire la véritable nature de ce qui s’accomplit.

Au bout de trois heures de ce « passage à la moulinette », on ressort épuisé, comblé, reconnaissant et déjà avec la profonde envie d’y revenir. Mais on a sa « dose ».

Un dernier détail pour valider la réalité de la transformation énergétique que procure cette grandiose architecture. Au sous-sol de la Cathédrale, sont exposées les maquettes ayant servies à l’élaboration de la construction de la Cathédrale. Elle font plusieurs mètres de haut. Lorsqu’on passe sous la maquette de la nef principale, on ressent exactement les mêmes sensations que ce qui se produit en grandeur réelle au-dessus. Bizarre! Non!

Je ne peux que m’interroger sur ce drôle d’homme qu’a été Gaudy qui a laissé son oeuvre inachevée. La Cathédrale est restée à ciel ouvert plusieurs dizaines d’années. Puis un mouvement s’est créé. Aujourd’hui, elle est en phase d’achèvement. J’ai pu observer les ouvriers qui construisent l’édifice. Ils sont « habités », probablement comme l’étaient les constructeurs des cathédrales au Moyen Age.

Je me promets de retourner voir ce lieu et surtout d’assister à l’achèvement de cette Oeuvre qui est prévue en 2030.

Je ne peux enfin que conseiller à chacun d’aller vivre cette expérience, et de retrouver une fraction de ce qu’il est.

Lyon, le 19 Novembre 2011, 18h13


Un petit complément au Post de Daniel :

j’ai tourné et réalisé ce film durant la visite avec Daniel, c’est ma première expérience de tournage puis de réalisation montage dans l’énergie de la canalisation, Daniel a écrit ce texte sans avoir vu la vidéo, et les impressions qu’il rapporte je les découvre en même temps que vous, la synchronicité est là…

Le rythme élevé des plans et les sensations de perte d’équilibre qu’il peut générer sont dus à un effet visuel et énergétique, pour un meilleur confort de vision éloignez vous de 1 à 2 m de votre écran, regardez le film si possible en FullHD et sur grand écran, et ne mentalisez pas votre vision, ceci n’est pas un film culturel sur la SAGRADA, c’est un témoignage d’un visiteur éveillé dôté des connaissances et des outils nécessaires pour transmettre une autre réalité…

Serge BRIEZ

Publicités

, , , , , , , , , , , , , , , ,

  1. #1 par guarana le 27 avril 2014 - 16 h 55 min

    bonsoir,c’est MAGNIFIQUE,MERCI,je me sens toute bizarre et j’ai du mal à respirer j’ai une drole de douleur au dessus de la poitrine qui a du mal à partir….MERCI pour se reportage j’espére qu’un jour je pourrai aller la visiter pour ressentir ce que je viens de vivre…..MERCI.MERCI….j’ai l’impression que je ne serai pas capable de me mettre debout ,je ne ressens plus mes jambes…..

  2. #2 par Soriah le 22 novembre 2011 - 14 h 47 min

    Je découvre la Sagrada Familia autrement, de l’intérieur, du coeur de son âme.
    Merci Daniel de tes puissants commentaires si vibrants et merci à toi, Serge de ta réalisation.
    J’ai senti mon ADN se modifier… très troublant !
    Des pensées de Lumière à vous.
    Soriah

  3. #3 par Gilles le 21 novembre 2011 - 1 h 26 min

    Il est temps de se relier avec cette merveilleuse énergie qui habite ce lieu unique . Je l’ai visité il y a plusieurs années alors qu’elle était encore à ciel ouvert ( quelle belle image ) et c’était déjà très impressionnant . Il faut aussi visiter les maisons construites pas Gaudi qui sont de pures merveilles. Profanes mais imprégnées de sacré. Des architectures vivantes.

  4. #4 par Pedro Uhart le 20 novembre 2011 - 9 h 53 min

    Votre film est magnifique est votre appréciation de l’oeuvre de Gaudi exacte.

    • #5 par Daniel Briez BLOG le 21 novembre 2011 - 10 h 37 min

      Merci pour votre commentaire. Vous pouvez-vous peut-être m’aider dans mes recherches. Pour moi, il est clair que Gaudi était connecté à un champ de conscience stellaire, qu’il a peut-être considéré comme étant une manifestation de Dieu et de sa foi. Il y a pour moi une autre hypothèse selon laquelle, pour pouvoir réaliser son projet, dans la dimension qu’il souhaitait, il a établi un paravent lié à la religion. Mon propos est de savoir, à travers ses biographies si cela transparait. J’ai acheté à la Sagrada Familia sa biographie officielle qui est complètement « lissé ». On sent qu’il y a de nombreuses omissions. Avez-vous des références de biographies moins officielle?
      Mon sentiment est que, comme pour les monuments égyptiens, il est important de décoder le mode opératoire énergétique de la Sagrada Familia afin d’en partager la perception avec le plus grand nombre. La lecture d’une « vraie » biographie, si elle existe, me facilitera les choses. Merci d’avance pour votre réponse.
      Cordialement
      Daniel BRIEZ

  5. #6 par Pedro Uhart le 20 novembre 2011 - 9 h 50 min

    Je suis tout a fait d’accord sur votre appréciation, votre film est magnifique.

    Pedro Uhart

    http://www.gaudidesigner.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :