REFLEXIONS SUR LA NOUVELLE ANNEE


Depuis plus d’une vingtaines d’années, je consacre la première journée de l’année à un temps d’observation: observation de tout ce qui s’est passé durant l’année écoulée, observation de ce que je pense faire durant l’année à venir, ce qui me semble important pour moi. Je profite donc de ce temps de latence pour partager avec vous quelques réflexions.

La première réflexion qui me vient est celle de l’inanité du mental. Je ne puis qu’être horrifié de l’énergie qui se consomme autour de moi du fait de l’activité du mental. La force des choses nous amène à demeurer dans le présent et tout porte à nous démontrer combien il devient illusoire, futile et inutile de se projeter dans le futur en se référant au passé ou de supputer sur de futures actions alors que les choses sont dans une telle mouvance que rien ne sert de prévoir quoique ce soit alors que tout change à chaque seconde. Il n’en demeure pas moins que force m’est d’observer que le mental prédomine chaque action du quotidien. Que de temps et d’énergies gaspillées de cette façon… Il est tellement plus facile et reposant pour la tête de simplement s’occuper de ce que l’on fait dans l’instant et de se consacrer à une tâche après l’autre en simplement faisant fonctionner son ressenti et son intuition. Les choses s’enchaînent ainsi et à la fin de notre journée ou de notre année, nous pouvons simplement observer avec la satisfaction d’avoir accompli ce que nous avions à faire, l’ensemble des créations auxquelles nous avons participé. Depuis plus de vingt ans, je fonctionne ainsi à titre personnel. Je peux témoigner que c’est ce qui m’a permis de passer à travers toutes les difficultés qui ont émaillé ma vie et récolter tous les cadeaux que j’ai pu recevoir. C’est ce qui m’a toujours permis de conserver mon axe personnel et de ne jamais déroger à ce que je suis.

Ma deuxième réflexion porte sur l’état du monde. Au lieu de nous préoccuper de réchauffement climatique, de crise économique, ou de l’avenir incertain de notre planète, pourquoi ne regardons-nous pas simplement les actions que nous pouvons accomplir dans notre proximité quotidienne? Il ne s’agit pas de se voiler la face sur les problèmes généraux, mais bien d’exercer sa responsabilité de chaque instant dans la sphère dans laquelle nous opérons, sans nous occuper l’esprit de problèmes sur lesquels nous n’avons que peu d’influence à titre individuel et qui constituent un alibi à notre non-implication dans les évènements et à notre non-responsabilisation dans la vie de tous les jours.

Ma troisième et dernière réflexion porte sur ce que j’ai à faire dans l’année à venir. J’ai entamé en 2010 des projets de grande envergure: création de la gamme « Parfums de Couleur », mise en place d’un important système de distribution concernant les cristaux. Je tiens, en premier lieu, à remercier tous les partenaires qui m’accompagnent dans cette aventure (aussi bien humaine qu’économique), et surtout mon épouse Guylène qui m’a soutenue d’une manière indéfectible dans ces actions dont les développements échappent parfois à mon entourage. Il est vrai qu’il est parfois difficile, même pour mon entourage, de comprendre ma vision à moyen et long terme de mes activités. Et je leur suis d’autant plus reconnaissant de leur aide.

Je vais donc poursuivre mes activités en donnant une importance grandissante à la communication, à la fois à travers les différents médias que nous mettons en place, mais aussi en donnant une place de plus en plus importante à la formation (espace privilégié de partage). J’ai beaucoup souffert ces dernières années de la sensation d’impuissance que j’éprouvais lorsque je constatais la grande part de médisance qui était véhiculée en direction de ma personne ou de mes activités, mais surtout sur mon impossibilité de répondre à cela et partager mes réflexions et surtout des informations avec les personnes qui s’intéressaient à mon travail. Je sais que cela m’a beaucoup pénalisé, quoique cela n’ai jamais affecté ni mon engagement vis-à-vis de la planète et de l’humanité, ni ma conviction et mes activités de chercheur. L’ouverture de ce Blog me permet aujourd’hui de communiquer en toute transparence. Chacun pourra ainsi se faire sa propre opinion sur mes recherches et en tirer les conclusions qu’il veut. Nous ne serons ainsi plus dans le « quand dira-t’on ».

Je profite de ce temps pour souhaiter à tous le plein accomplissement de ce que vous êtes et vous dire que vous êtes les bienvenus dans cet espace de partage.

Amour et Lumière

Daniel

Sarlat, le 1er janvier 2011

Publicités

, ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :